Regardez le documentaire sur YouTube
Qu'est-ce qui m'a motivé à créer un documentaire entièrement dédié au TDAH?

Depuis ma jeunesse, la création vidéo a toujours été l’une de mes plus grandes fascinations. Avec les années, j’ai appris par moi-même, de A à Z, le processus de production d’une vidéo, allant de l’idée, la planification, l’écriture, le tournage et le montage, jusqu’à la finalisation. J’ai réussi à exploiter cette passion vivant en moi en créant des vidéos et en les diffusant sur Internet. Depuis 2011, j’ai passé des heures et des heures de mon temps libre à produire des vidéos de différents sujets, pour ensuite les publier sur ma chaîne YouTube et les faire voir au monde entier. Aujourd’hui, mon travail m’a amené à plus de 1 500 abonnés, 75 000 visionnements et des visiteurs venant de partout dans le monde. Cela m’a donné l’opportunité de parler de sujets qui me tenaient à cœur, et à permettre aux gens d’en apprendre plus sur ces sujets, tout en ajoutant une touche d’humour et de créativité dans mon travail. Et puisque la langue française a pour moi une place importante, toutes mes vidéos sont réalisées en français.

À l’âge de 9 ans, j’ai été diagnostiqué avec un trouble qui m’a beaucoup différencié des autres. Le TDAH, ou le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité, qui a eu un énorme ampleur dans ma vie. J’ai du affronter plusieurs épreuves à cause de ce trouble, et encore aujourd’hui, je vis de grandes difficultés qui me rendent la vie deux fois plus difficile. Beaucoup de gens ne comprennent pas ce trouble, ou n’en savent pas beaucoup sur celui-ci. « Qu’est-ce que le TDAH? » « Quels sont ses effets sur l’être humain? » Puisque j’ai vécu avec ce trouble pendant toute ma vie, et que j’en connais beaucoup sur celui-ci, j’ai décidé de transmettre mes connaissances aux gens qui voudraient en savoir plus.

J’ai décidé d’employer moyen d’expression préféré, la vidéo. En créant ce web-documentaire de 16 minutes et en y ajoutant ma propre touche de créativité, j'ai eu la chance d'aider à déstigmatiser le TDAH et d'en parler publiquement.
Back to Top